Ath : la vendeuse se fait pigeonner par un voleur branché et rusé
Le «client» à qui l’on avait soi-disant tout volé est réussi à repartir avec un PC tout neuf sans devoir bourse délier...Crédits: EdA - 501788878461
Ath

Ath : la vendeuse se fait pigeonner par un voleur branché et rusé

Le voleur avait l’apparence d’un honnête garçon qui cherchait tout simplement à acheter un PC. Il a eu l’ordi mais la vendeuse n’a toujours pas vu la couleur de l’argent un mois plus tard. Et l’acquéreur a disparu dans la nature...

Les faits se sont déroulés il y a presqu’un mois déjà - soit le samedi 9 octobre, à 14 h 30 - mais n’ont été communiqués que tardivement, et pour cause. Il a en effet fallu un certain temps avant de comprendre qu’il s’agissait vraisemblablement d’un vol à la ruse.

Ce samedi-là, la gérante du magasin d’informatique Athinfor installé à l’avenue Léon Jouret, dans la cité de Gouyasse, est contactée par téléphone par un individu qui lui explique qu’on lui a tout volé. Ce dernier demande alors à son interlocutrice si elle peut lui délivrer et lui imprimer un bon de commande pour l’achat d’un nouveau pc (et pour son installation), cela afin qu’il puisse se rendre dans sa banque avec ce document pour effectuer le virement, et revenir avec la preuve de paiement pour prendre possession de son nouveau pc, a-t-il précisé.

Mise en confiance, la gérante accepte et attend donc un document de la banque comme convenu.

L’individu retéléphone un peu plus tard en expliquant qu’il faut prendre rendez-vous à la banque afin de pouvoir faire ce virement, et qu’il viendrait donc le lendemain avec la preuve requise.

Promesse " tenue", l’auteur se présente le lendemain dans la boutique et remet un document "officiel" de la banque reprenant ses nom et prénom, ainsi que son numéro de compte et les coordonnées bancaires du magasin.

Confiante, la gérante accepte de lui donner le nouveau pc, persuadée que le paiement a bien été effectué.

Mais, à ce jour, près d’un mois après que l’acheteur ait exhibé sa "preuve de paiement", elle n’a toujours pas reçu l’argent et n’a plus de nouvelles de son "client". À moins que ce dernier n’ait été hospitalisé d’urgence, cela ressemble très fort à une arnaque que l’on appelle pudiquement dans le code pénal un "vol à la ruse".

C’est en tout cas ce que pensent la police et le parquet puisqu’une enquête a été ouverte afin de retrouver l’individu pour lui demander des comptes, mais plus bancaires cette fois…