TikTok ouvre grand les vannes de la publicité en Belgique
Les campagnes publicitaires sur TikTok sont plus efficaces que les autres campagnes en ligne, assure le réseau social d’origine chinoise.Crédits: tashatuvango – stock.adobe.com
Belgique et monde

TikTok ouvre grand les vannes de la publicité en Belgique

L’application TikTok propose d’accompagner les annonceurs belges au moment de lancer leurs campagnes publicitaires sur la plate-forme d’origine chinoise.

TikTok fait officiellement les yeux doux aux annonceurs belges. Avec son milliard d’utilisateurs actifs chaque mois, l’application mobile d’origine chinoise est "un terrain de jeu incontournable pour les marques", dixit Arnaud Cabanis, directeur général de TikTok France et Belgique. "Tous nos formats publicitaires sont désormais accessibles sur le marché belge", se réjouit-il. "Nous encourageons les annonceurs à s’approprier les codes de notre plate-forme. Nous disposons d’une équipe spécifique pour les accompagner."

Concrètement, une marque peut lancer seule sa campagne publicitaire via le site TikTok for Business ou faire appel à l’accompagnement de TikTok France et Belgique. "Pour le marché belge, on peut envisager des campagnes qui coûtent entre 1€ et 30 000€", détaille Arnaud Cabanis. "Par rapport aux habituelles campagnes publicitaires en ligne, nous délivrons des résultats deux à trois fois supérieurs en termes d’exposition et d’engagement."

 

L’expérience de Spadel

 

TikTok, c’est également un ton différent, une autre façon de communiquer par rapport aux autres réseaux, insiste Arnaud Cabanis. "Ce qui compte, c’est la qualité et l’authenticité des contenus. Et on peut arriver à trouver une audience dès le premier TikTok, sans qu’il ne soit nécessaire d’être connu. C’est une plate-forme de divertissement. 75% des utilisateurs viennent pour se divertir."

Propriétaire des eaux minérales Spa et Bru, Spadel a expérimenté deux fois en 2021 la publicité sur TikTok. "Ça nous a permis de toucher une large cible de jeunes adultes", témoigne le groupe belge. "C’est un challenge en soi. Il faut accepter de faire confiance aux créateurs, de ne pas suivre totalement les guidelines de sa propre marque. Ces campagnes ont notamment généré beaucoup de trafic vers notre site."

 

«Pas juste pour les gamins»

 

"67% de notre audience a plus de 25 ans", souligne Arnaud Cabanis, directeur général de TikTok France et Belgique. "Si les 13-17 ont été historiquement notre premier public, les confinements ont changé la donne. On sent que d’autres publics cherchaient du divertissement, pour atteindre aujourd’hui une majorité d’utilisateurs âgés entre 13 et 45 ans."

"TikTok, ce n’est pas juste pour les gamins", confirme l’influenceur belge timonthegram (488 500 abonnés sur TikTok). "Dans la rue, des mamans m’arrêtent pour me dire qu’elles ont regardé mes contenus avec leurs filles. J’aime toujours Instagram, là où j’ai débuté, mais TikTok, c’est moins filtré, moins édulcoré, moins ‘regardez mon hôtel’. On parle plus directement."