Dossier commercial

Construire sa maison : à quoi faut-il penser ?

Si construire sa maison de rêve tient souvent de l’aventure, il est possible de s’assurer que tout se passe pour le mieux. Nous avons rencontré Blaise Loiseau, heureux propriétaire d’une maison basse énergie construite par T.Palm et qui vaut franchement le détour !

Blaise Loiseau et son mari ont emménagé récemment dans leur toute nouvelle maison construite en Wallonie avec l’entreprise générale de construction T.Palm. Le choix du couple s’est porté sur une architecture aérée et lumineuse pour une maison basse énergie ultra connectée. Une réalisation qui mérite vraiment une visite.

D’entrée de jeu, Blaise Loiseau nous annonce la couleur ! Anticiper, poser des questions, suivre son projet de près, le tout permet d’éviter certains coûts qui pourraient gonfler votre budget. Avec T.palm, il n’a pas eu un euro de plus à payer.

Avant même la première brique

Pour notre candidat bâtisseur, cela commence par le choix du terrain à bâtir. « Il faut s’assurer qu’il permette au projet d’être viable. Faire une analyse de sol préalable est un moindre investissement par rapport à la construction d’un radier, par exemple. Il faut également s’informer sur l’existence des différents raccords : égouts, eau, électricité… » souligne Blaise Loiseau.

En effet, la qualité du terrain à bâtir va conditionner toute l’organisation du chantier.

Ne pas signer dès le premier jour

Une fois venu le temps de choisir une entreprise générale de construction, il va falloir éviter de céder au chant des sirènes.

« Je conseille toujours de ne pas signer avec un entrepreneur le premier jour et de ne pas céder aux éventuelles promotions avant d’avoir vu plusieurs constructeurs. Comme un avant-projet est toujours gratuit, cela vaut vraiment la peine de bien comparer avant de choisir » ajoute notre homme.

Bien entendu, cela sous-entend une lecture minutieuse des cahiers des charges proposés par les constructeurs : « Cela permet de piocher des informations et des idées pour agrémenter son projet » souligne Blaise Loiseau.

Visiter son chantier et discuter

Si après cet exercice, Blaise Loiseau et son mari ont décidé en âme et conscience de travailler avec T.Palm, il n’était pas question pour autant de ne pas s’investir à 100 % dans leur chantier.

Blaise Loiseau conseille « de ne pas négliger le fait que l’on paie sa maison durant 25 ans et qu’on l’habite souvent plus longtemps encore. C’est pourquoi il faut visiter son chantier pour vérifier si tout correspond bien à ce qui a été convenu, si cela correspond à l’idée qu’on s’était faite de la maison. Je pense aux prises par exemple. Il y a une différence à voir des choses sur plan et à les voir ensuite sur chantier».

Et il ajoute, non sans un sourire : « Pour ma part, je n’ai pas hésité à demander les clés et à ouvrir certaines caisses de matériaux pour voir ce qui compose ma maison. On est déjà chez soi, après tout ! »

Enfin, Blaise conseille aussi de dialoguer ouvertement avec le chef de chantier. Dans son cas, il a établi une relation de confiance avec celui-ci et il a pu mener à bien son projet de maison autonome avec toute la technicité que cela requiert.

S’il faut faire preuve d’encore un peu de patience avant de pouvoir visiter cette intéressante réalisation, il est d’ores et déjà possible de se rendre au weekend porte ouverte que T.Palm organise les 27 et 28 novembre prochain pour découvrir une maison inspirante, à l’image de celle de Blaise. Plus d’information sur le site tpalm.be