13 étonnantes histoires judiciaires: Tués en rentrant au camping, chaud boulette à la friterie, clémence pour la mamy bourrée
Le client a vu rouge quand son snack est arrivé: il n’était pas assez chaud.Crédits: Reporters / Jan Van de Vel
Judiciaire

13 étonnantes histoires judiciaires: Tués en rentrant au camping, chaud boulette à la friterie, clémence pour la mamy bourrée

Madeleine et Ludovic rentraient au camping lorsqu’ils ont été fauchés; Il estime que son plat n’était pas assez et menace le frituriste, Mamy s’était trop lâchée sur l’apéro et avait semé la panique dans les rues… Découvrez ces surprenantes histoires judiciaires survenues cette semaine en Wallonie.

1.Madeleine et Ludovic mortellement fauchés en vacances à La Roche

Le couple a été mortellement percuté par une voiture alors qu’il regagnait à pied un camping de La Roche. Le conducteur a glissé sur la route.

2.Ultra-violents, des jeunes croisent le fer dans le centre-ville

Motif futile et rixe d’une violence en mars dernier, au centre de Namur. Un jeune homme de 19 ans est poursuivi pour tentative de meurtre. Il s’est expliqué ce jeudi au tribunal.

La citation de la semaine

Il a 34 condamnations à son actif depuis 1978. Il n’a plus droit à un sursis

+ LIRE: «J’ai simplement récupéré l’argent qu’elle me devait»

4.Chaud boulette, à la friterie ou sur la route: il risque 8 mois de prison

Chez Gilbert à Bois-de-Villers: l’adresse est bien connue des amateurs de bonnes frites et l’établissement s’est même récemment classé dans le top 15 du royaume. Mais le 20 mai 2020, ce lauréat de la frite n’est quand même pas au goût d’un Profondevillois. L’homme estime que le snack commandé n’est pas suffisamment chaud. Et il le remballe à deux reprises.

De chaud, le client devient carrément bouillant. Il attrape le frituriste par le col, lui arrache son tablier, l’insulte et le menace avant de donner un gros coup de poing dans la porte, en sortant.

5.Elle file les infos aux voleurs pour se venger de son père

Les voleurs avaient été tuyautés par la fille des victimes, un couple de La Bruyère. «Elle voulait se venger de son propre père», explique le prévenu à l’audience.

6.Une vidéosurveillance de l’intervention de policiers diffusée en audience

Une première dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Neufchâteau: une vidéo filmée par une caméra de vidéosurveillance a été diffusée lors d’une audience publique, montrant deux policiers intervenant de manière musclée auprès de deux jeunes devant la gare de Libramont.

La citation de la semaine (bis)

Je ne vais pas pleurer, je me rattraperai lorsque je sortirai de prison. D’ailleurs, merci pour les 15 mois

+ LIRE: Un homme devant le tribunal pour avoir percuté volontairement un cycliste à Mouscron

8.Ils attaquaient les self-bankings à l’explosif

Entre mai et juillet 2019, l’association a perpétré trois attaques de distributeurs de billets à l’explosif dans notre région.

Rapidement, les policiers italiens sont entrés en contact avec leurs homologues belges. «Ils ont demandé si des attaques de ce genre n’avaient pas eu lieu chez nous, car ils avaient entendu des suspects, mis sous écoute, en parler.»

Quelques semaines à peine après la dernière attaque chez nous, 5 suspects ont été appréhendés en Italie et 4 autres personnes en Belgique.

On vous raconte la suite

Clémence pour la mamy qui avait semé la panique dans les rues de Musson avec 4,61 grammes dans le sang

La sexagénaire avait trop abusé du rosé. Elle avait écrasé sa voiture contre un mur. Le ministère public avait fait appel estimant que la sanction du premier juge était insuffisante. Le tribunal d’appel diminue sa peine.

L’ex-échevin qui a capturé des oiseaux prend 4 000€ d’amende

4 000€, c’est bien moins que l’amende exemplaire requise par le procureur. Mais bien plus que l’amende minimum de 800€.

Le Parquet, représenté par le procureur de division Dimitri Gourdange avait requis 16 000€ d’amende. Un montant qui avait affolé les deux prévenus.

Tabassé par son père en voulant l’empêcher de frapper sa belle-mère

À Chiny, pour une recette de cuisine avec ou sans lardons, un homme se dispute avec sa femme. Son fils a voulu s’interposer, mal lui en a pris.

9 ans de prison pour tentative de meurtre sur deux policiers: ils avaient forcé 9 barrages

Ce jour-là, des habitants de Bellefontaine avaient signalé la présence de trois occupants d’une Clio qui semblaient faire des observations, en vue de commettre des cambriolages. Lorsque les agents sont arrivés, le trio a pris la fuite vers la frontière française et a foncé à travers les routes de la Gaume, forçant 9 barrages, avant d’être définitivement cravaté au 10e.

Durant cette course-poursuite, le chauffeur a sciemment foncé sur deux inspecteurs qui faisaient barrage et qui n’ont eu d’autre choix que de sauter dans le fossé.

L’autisme, barrière au consentement?

Évoqué début de ce mois devant le tribunal correctionnel de Dinant, le dossier est délicat. Le prévenu est poursuivi pour viol avec, pour circonstances aggravantes, le fait d’avoir imposé l’acte par ruse sur une personne vulnérable, une jeune fille de 26 ans diagnostiquée autiste. Au centre des débats: la question du consentement dans le chef de la victime.

Le tribunal estime qu’il y a place au doute.