Les perturbations des collectes des poubelles pourraient se prolonger à Bruxelles
Image d’illustratiobCrédits: BELGA
Bruxelles

Les perturbations des collectes des poubelles pourraient se prolonger à Bruxelles

A la suite du dépôt d’un préavis de grève du SLFP relatif à l’optimisation des tournées, environ 80% des équipes du secteur NOH (Neder-Over-Heembeek) ont refusé de sortir ramasser les poubelles ce mercredi matin et le mouvement de protestation pourrait se poursuivre jeudi, a indiqué le syndicat qui est majoritaire chez les travailleurs de Bruxelles-Propreté.

Les grévistes réclament un allégement des tournées, qui sont devenues trop lourdes avec la reprise des activités et la levée de nombreuses restrictions sanitaires.

Les perturbations de ce mercredi dans les collectes des sacs blancs ont surtout affecté le quartier Belliard à Bruxelles et Etterbeek (40% du ramassage effectué), Schaerbeek (70%) et Ixelles (80%). Pour les sacs jaunes, l’impact est notable dans le quartier Belliard à Bruxelles et à Schaerbeek (30% du ramassage effectué) et dans une moindre mesure à Etterbeek (55%), selon les données communiquées par Bruxelles-Propreté. Il y a seulement 20% de sacs bleus laissés en rue à Ixelles et dans le quartier Louise. Les collectes de sacs verts et orange n’ont pas été affectées par ce mouvement de grève. Les habitants dont les sacs n’ont pas été collectés sont invités à les rentrer et à les représenter aux collectes suivantes.

Des premiers remous avaient agité le personnel du dépôt lundi. Certains travailleurs avaient tardé à sortir pour le ramassage. La direction de Bruxelles-Propreté a organisé mardi matin à 09h00 une réunion d’urgence avec les trois organisations syndicales. Elle a entre autres demandé aux équipes de ramasser les sacs laissés en rue la veille, mais certains travailleurs avaient attendu la tenue de la réunion et sont à nouveau sortis plus tard qu’en temps normal. La direction générale a invité les organisations syndicales à se revoir la semaine prochaine pour discuter des résultats chiffrés d’optimalisation des tournées de collecte sur lesquels travaille la direction opérationnelle depuis plusieurs mois.

«Un mail a été envoyé aux trois syndicats en disant qu’un avis motivé allait être préparé, mais qu’en attendant le personnel devait prendre tout ce qu’il trouvait sur ses tournées», réagit Michel Piersoul, porte-parole du SLFP. «Le personnel qui n’était pas d’accord de monter à 6 tonnes ou plus par tête s’est mis en grève ce mercredi.»

La question de l’optimisation des tournées occupe les discussions depuis près de 2 ans, selon le syndicaliste. En raison des mesures covid-19, il n’y a plus que deux ramasseurs au lieu de trois par camion. «Les tournées doivent être faites en respectant un poids maximal de 5,5 tonnes par travailleur pour les sacs blancs, soit 11 tonnes à deux par tournée», explique Michel Piersoul. «Avec la reprise des activités, les tournées commencent à s’alourdir de tous les côtés. On nous dit de ramasser tout quand même, mais on dépasse les critères limites pour la pénibilité. On ne va pas commencer à prendre à deux ce que l’on prenait à trois avant le covid.»

Le syndicaliste estime que le mouvement de grève pourrait se prolonger, voire s’étendre aux deux autres secteurs de la région ( Bempt et Triomphe): «Le mercredi est un petit jour car une grande partie du personnel est en repos vu qu’il travaille le samedi. Jeudi, tout le monde travaille. On verra donc demain matin comment le personnel va réagir.»