Il aide les sinistrés et se fait voler sur le chemin du retour
Le portefeuille du septuagénaire ne contenait pas moins de 1700€.Crédits: Inferna – Fotolia
Pepinster

Il aide les sinistrés et se fait voler sur le chemin du retour

José, un habitant d’Ingelmunster en Flandre, s’est fait voler son GSM et son portefeuille sur une aire de repos alors qu’il revenait de Pepinster.

C’est une bien triste mésaventure, relatée par nos confrères du journal de Het Laatste Nieuws, qui est arrivée à José, un septuagénaire flamand. Désireux de venir en aide aux sinistrés des bords de Vesdre, l’homme s’est rendu à Pepinster avec son mobil-home chargé de produits non périssables, de vêtements et de chaussures.

Alors qu’il était sur le chemin du retour, le dimanche après-midi, José décide de sortir de l’autoroute E17, à Waregem, et de s’arrêter sur un parking. Il sort de son mobil-home et inspecte l’arrière du véhicule, qui avait connu une panne un peu plus tôt dans la journée. Mais il sent celui-ci bouger. Il court vers la porte et voit s’échapper un homme. À l’intérieur, il remarque qu’on a dérobé son GSM, placé dans un étui rempli de cartes bancaires, son permis de conduire, sa carte d’identité, ainsi que son portefeuille contenant 1 700€ et deux pièces d’or.

Par chance, un témoin a pu tout filmer et donner une bonne description de l’auteur et de sa voiture française. Ils sont trois, à bord. Avant même que les auteurs aient pu prendre l’autoroute vers la France, ils ont été arrêtés par la police. Deux des trois occupants ont été capturés. Le troisième s’est enfui à pied. Une chasse à l’homme avec un chien et un hélicoptère a été réalisée dans les champs de maïs. La police y a retrouvé le portefeuille volé, vide. Le dernier suspect a finalement pu être arrêté à la station-service sur l’autoroute à Kruisem.

Le trio a expliqué qu’il se rendait à Mouscron pour chercher du travail. Ils avaient également quitté l’autoroute à Waregem parce qu’ils avaient faim. Mercredi, à la surprise générale, les trois hommes ont fait le trajet de Sint-Joost-ten-Node à Courtrai pour y être jugés. Il risque une peine d’un an de prison et une amende de 1 200€. Ils se sont également dits prêts à rembourser l’argent volé à José d’ici le 20 octobre.