Plus de 1.000 véhicules déjà ôtés dans la vallée de la Vesdre
Verviers Dépannage a mis 12 équipes en place, 24 h/24, depuis les inondations. Plus de 1 000 voitures ont déjà été enlevées.Crédits: Romain RIXHON
article abonné offert
Eupen

Plus de 1.000 véhicules déjà ôtés dans la vallée de la Vesdre

Verviers Dépannage et le Garage du Plateau ont été mandatés pour enlever les voitures endommagées. L’armée, aussi…

Anecdotiques face aux logements mais symboliques, les carcasses de véhicules jonchent la vallée de la Vesdre. Il faudra des semaines avant d’enlever l’ensemble de ces traces, puisqu’une estimation chiffre à 50 000 le nombre de véhicules (autos, camions, motos, scooters…) hors d’usage.

Déjà 800 pour Verviers Dépannage

Toutefois, dix jours après les inondations, le nombre de véhicules enlevés par les deux principales entreprises spécialisées de la région est moindre. «Nous en avons, à ce stade, encodé près de 650… Mais nous en avons enlevé près de 800 des rues. On est douze à tourner, presque 24 h/24. On est noyés», illustre Verviers Dépannage.

L’entreprise stocke actuellement les véhicules endommagés sur ses sites de Verviers, Pepinster et Theux. «On a créé une plateforme en interne. Les clients nous contactent et on encode les véhicules. Les compagnies d’assurances, les Communes et la police nous contactent aussi.»

Maxime Degey, échevin des Travaux pour la Ville de Verviers, confirme: «On a fait appel pour les véhicules qui nous freinaient dans notre tâche. Pour ceux qui restent sur le côté, c’est aux sinistrés à appeler la société de dépannage. Mais je sillonne les rues quotidiennement et il n’y en a plus de trop. La police a aussi fait un gros travail dans les premières heures lorsque nous avons évacué les déchets. On a paré au plus pressé mais il reste encore quelques voitures à gauche et à droite. Il faut que les propriétaires s’en enquièrent un peu.»

Plus de 220 voitures face au Colruyt de Herve

À Herve, face au Colruyt, ce sont 221 véhicules qui, vendredi, étaient déjà entreposés. Les propriétaires peuvent s’y rendre afin d’espérer retrouver leur voiture. Des posts circulent également sur les réseaux sociaux. «Et on a encore plus de 200 véhicules à ramener», coupe le Garage du Plateau, débordé également.

L’armée pour les véhicules toujours immergés

Enfin, l’armée pourrait aussi intervenir dans la vallée de la Vesdre, puisqu’elle a été mandatée pour hélitreuiller une quarantaine de carcasses entre Hamoir et Chaudfontaine… Des semaines de travail, à raison de deux à quatre hélitreuillages par jour!

Retrouver le véhicule sinistré est d’une importance cruciale dans le cadre du dossier monté par les assurances (principalement pour la couverture en omnium partielle ou complète) ou à renvoyer au Fonds des calamités (pour les véhicules de plus de cinq ans) dans les trois mois. «Les gens doivent retrouver, lorsque c’est possible, leur véhicule afin de le déclarer. S’il est inondé, il faudra attendre qu’il soit retrouvé afin de l’expertiser. C’est comme pour un vol. Ils ont un mois… Parfois, le véhicule est aussi “mazouté” et irrécupérable. Dans tous les cas, il faut contacter son assureur et communiquer la plaque d’immatriculation», nous confie l’agence Meys de Blegny.

«La plupart des véhicules ont pu être localisés»

Peter Wiels, en charge de la communication pour Assuralia (l’union professionnelle des entreprises d’assurances), conseille: «Selon nos sources (équipes mobiles de compagnies sur place), la plupart des véhicules ont pu être localisés. Les véhicules emportés par l’eau portent encore souvent leur plaque d’immatriculation et, dans le cas contraire, il est possible de retracer le propriétaire sur base du numéro de châssis. À certains endroits inaccessibles, l’hélico de l’armée a déjà pu repêcher des véhicules… En Belgique, environ 50% du parc automobile a une couverture omnium, principalement des véhicules récents qui n’ont pas plus que 5 à 8 ans. Dans ce cas, les assurés seront rapidement indemnisés selon les modalités fixées dans le contrat en question et c’est aux experts auto de déclarer une voiture perte totale ou pas (certains véhicules n’ont été que partiellement affectés et pourront reprendre la route après une révision du moteur). En l’absence d’assurance omnium (ou d’extension spécifique à l’assurance habitation), il faudra s’adresser au Fonds des calamités.»