La chaussée de Dinant dégagée, la menace persiste
La chaussée de Dinant est dégagée mais les experts redoutent un nouvel épisode d’instabilité avec les nouvelles pluies annoncées.Crédits: ÉdA – 501524915370
Namur

La chaussée de Dinant dégagée, la menace persiste

Deux experts de la Région wallonne analysent la situation, qui semble selon les premiers constats assez périlleuse.

Suite à l’éboulement massif et la chute du muret le long de la chaussée de Dinant, à La Plante, cette route régionale est toujours fermée.

«Les services de la Ville ont fait un gros boulot. Ils ont travaillé jusqu’à deux heures du matin pour tout dégager», témoigne Nicolas Maucourant, dont la maison fait face au menaçant massif.

Comme ses voisins directs, lui et son épouse Fabienne ont dû quitter les lieux hier soir vers 19 heures. «L’eau dévalait de la citadelle comme si c’était une cascade et puis quand j’ai vu que les terres et le muret bougeaient, j’ai directement pris l’auto pour la mettre plus loin en sécurité.» Et quelques dizaines de riverains ont suivi le mouvement.

Aujourd’hui, l’énorme travail de déblaiement est effectué mais la route est toujours barrée à hauteur de la rue Théodore Baron.

Ce matin, deux experts de la Région wallonne observent le site et la structure générale de cet éboulement. Ce sont eux qui doivent donner ou non le feu vert pour une réouverture de la circulation. Mais il semble que l’on est encore loin du compte. «On annonce de nouvelles pluies cette après-midi et on doit donc aussi en tenir compte», avance l’un d’eux. Les discussions portent sur l’éventualité de rouvrir la circulation sur une seule bande et de garder ainsi une zone tampon.

La décision sera communiquée à la Ville de Namur qui fera savoir si la route régionale retrouve une partie de sa fluidité.