Zidane furieux, Hazard «au bon endroit» après le nul du Real contre Séville
FOOTBALL

Zidane furieux, Hazard «au bon endroit» après le nul du Real contre Séville

Le Real Madrid a arraché le nul 2-2 sur le fil contre le Séville FC dimanche pour la 35e journée de Liga et s’accroche à la 2e place à deux points du leader, l’Atlético Madrid (77 points), tenu en échec la veille à Barcelone (0-0).

Une décision arbitrale a-t-elle décidé du futur champion de Liga? À un quart d’heure du terme, à la 76e minute, l’arbitre consulte la vidéo pour un pénalty clair et net sur Karim Benzema après un accrochage avec le gardien sévillan Yassine Bounou dans la surface andalouse.

Mais Juan Martinez Munuera décide d’accorder un pénalty à Séville pour une main d’Eder Militao dans sa surface quelques secondes avant la contre-attaque fulgurante de Benzema. L’ancien du Barça Ivan Rakitic s’est chargé de le transformer croyant sceller la victoire...

«Je ne comprends pas. S’il y a main, il y a en effet main de Militao, mais il y a aussi main de Séville. Ce que m’a dit l’arbitre ne m’a pas convaincu. Normalement, je ne parle jamais de cela, mais aujourd’hui je suis un peu en colère. Je fais confiance au football, à tous les gens qui y travaillent... J’ai vu une main de Séville, une main du Real Madrid, et ils ont sifflé contre nous. C’est comme ça. On est contents de notre match, même si on méritait mieux. On a eu du mal à démarrer la partie, surtout les 25 premières minutes, mais notre deuxième période a été très bonne. Maintenant, ça ne dépend plus de nous (pour le titre, NDLR), mais on va se battre jusqu’à la fin. Les sensations sont bonnes. J’ai vu mes joueurs s’engager, concentrés, ils voulaient gagner ce match. Je suis très content d’eux. Maintenant il reste trois matches, et on va se battre», a expliqué ZZ après le match.

Hazard «dans l’œil du cyclone»

Se battre c’est ce qu’a fait Eden Hazard en montant au jeu pour les 10 dernières minutes. Sur une frappe inespérée de Toni Kroos dans les arrêts de jeu (90e+4), c’est bien Eden Hazard qui se trouvait au bon endroit pour la dévier et envoyer le ballon au fond des buts. Hormis cette action, son entrée a été assez encourageante. Monté à la 79e, il a touché 14 ballons et a réussi ses 9 passes tentées, ainsi que son seul dribble.

«Il s’est montré décisif dès son entrée», salue le site Goal. Pour Marca, Eden était au bon endroit. «Dans l’œil du cyclone, Hazard a dû se contenter d’un rôle de remplaçant. Par coïncidence, c’est son pied gauche qui a dévié le tir de Kroos pour l’égalisation tardive.» Enfin, 90Min reconnaît qu’Eden «a joué son rôle en forçant l’égalisation».

Difficile de savoir précisément à qui adresser la paternité de ce but (sur le site de la Liga c’est bien lui), mais il permet surtout au Real d’arracher le nul et de croire encore en ses chances de défendre sa couronne nationale.