Namur

VIDÉO | Namur : Embarquez pour une première balade en téléphérique

Huit ans après les premières études, le téléphérique de Namur a été inauguré ce samedi, avant l’ouverture au public.

Un peu moins de quatre minutes, c’est le temps qu’il faut désormais pour rejoindre la citadelle depuis les bords de Sambre. Le téléphérique effectue son trajet long de 670 m à la vitesse de 6 m par seconde, dans un apaisant silence. Mais c’est surtout le nouveau point de vue  qu’il offre sur les toits de Namur qui fait chavirer. La balade est magique.

L’engin a été inauguré ce samedi en présence du promoteur, le consortium d’entreprises composé de Franki, Poma et Labellemontagne, des autorités communales et de la ministre wallonne du Tourisme et du Patrimoine, Valérie De Bue (MR).

« Le téléphérique va être un superbe outil de promotion de la citadelle et de son effervescence d’activités », a déclaré Maxime Prévot (cdH). Pour le bourgmestre, ce coupé de ruban marque la fin de « 8 ans de combat. Un parcours qui n’a en rien relevé du parcours de santé. On a connu des embûches et des obstacles techniques, juridiques, administratifs et politiques. On a pris quelques baffes mais on a gardé le cap ! Et aujourd’hui le résultat est là. »

La concession d’exploitation du téléphérique a été conclue pour 30 ans, dont 3 sont déjà écoulées. Le coût des infrastructures est estimé à un peu plus de 5 millions d’euros. Somme que l’exploitant, la SA Téléphérique de Namur, espère amortir en accueillant 120 000 visiteurs tous les ans. Les premiers étaient attendus dès 14 h pour l’ouverture au public.

+ Retrouvez notre reportage complet dans l'Avenir de ce lundi.