Il y a 60 ans, on envoyait le premier homme dans l’espace
article abonné offert
ESPACE

Il y a 60 ans, on envoyait le premier homme dans l’espace

Le lundi 12 avril 1961, Youri Gagarine devient le premier homme à voyager dans l’espace. 60 ans plus tard, on célèbre l’anniversaire de cet incroyable événement.

Depuis la nuit des temps, les hommes se passionnent pour l’espace et espèrent s’y rendre un jour, voire d’habiter l’une de ses planètes. Cela ne sera toutefois possible qu’après la seconde guerre mondiale… Car, jusque-là, on ne dispose pas encore des technologies nécessaires pour y parvenir.

Premières fusées

Les premières «fusées» apparaissent en Chine, au 13e siècle (années 1200). Elles fonctionnent grâce à de la poudre à canon qui, en brûlant, produit une explosion. La force de l’explosion permet le «décollage» de la fusée. Le souci, c’est que ces fusées ne sont pas assez puissantes pour aller dans l’espace, elles servent alors d’armes.

Des centaines d’années plus tard, on en apprend beaucoup plus sur l’espace. Dès le 18e siècle (années 1700), on a des télescopes qui permettent d’observer le ciel et on découvre que la Terre fait partie d’une famille de planètes qui tournent toutes autour du soleil. Ces découvertes donnent des idées… Notamment, celle de conquérir l’espace!

Les recherches allemandes

À la fin du 19e siècle, on commence sérieusement à réfléchir à comment réussir cet exploit. Des scientifiques font de nombreuses recherches pour tenter de fabriquer un engin qui aura suffisamment de puissance et de vitesse pour quitter l’atmosphère terrestre et se placer en orbite dans l’espace. Personne n’a encore trouvé de solution au début de 20e siècle (années 1900), mais les recherches continuent dans de nombreux pays. C’est le cas, par exemple, de l’Allemagne.

En pleine préparation de la guerre, le pays construit plusieurs fusées qui permettraient, comme c’était le cas avec les premières fusées chinoises, de combattre plus facilement l’ennemi, à distance. La Seconde Guerre mondiale arrive, et l’armée utilise certaines de ces inventions.

À la fin de la guerre, l’Allemagne est envahie par les États-Unis d’un côté, et par l’Union soviétique (ancienne Russie, aussi appelée URSS) de l’autre. Les deux camps s’emparent des recherches allemandes sur les fusées.

La guerre froide et la conquête spatiale

À partir de 1947, alors que le conflit mondial est terminé depuis à peine deux ans, les États-Unis et l’URSS se lancent dans une «guerre froide» qui durera des dizaines d’années.

Si les deux pays sont en conflit, ils ne se «battent» pas réellement, c’est pour cette raison qu’on utilise le mot «froide». Pour montrer leur force à l’autre, ils se lancent dans la fabrication d’armes et de nouvelles technologies, chacun veut montrer qu’il est plus puissant que l’autre. C’est dans ce contexte que le terme de conquête spatiale apparaît. Les États-Unis et l’URSS veulent envoyer les premiers des fusées dans l’espace…

Cette compétition est d’abord remportée par l’URSS qui lance son premier satellite Spoutnik dans l’espace en 1957. La même année, l’Union soviétique envoie un nouvel engin dans l’espace: Spoutnik 2, avec cette fois, à son bord, une chienne, Laïka qui ne survivra malheureusement pas au voyage. Il ne faudra guère de temps pour que cette chienne soit remplacée par un être humain.

Youri Gagarine

Après de nouvelles tentatives d’envois de satellite avec d’autres chiens, le pays est enfin prêt à envoyer le premier homme dans l’espace. Le 12 avril 1961, Youri Gagarine embarque dans la capsule (fusée habitable) Vostok 1.

Youri Gagarine est un cosmonaute russe né en 1934. Depuis petit, il est attiré par les avions et rêve de devenir pilote. En 1957, il rejoint l’armée comme pilote de chasse. C’est comme ça qu’il est sélectionné pour participer à la mission Vostok. À bord de sa capsule spatiale, le cosmonaute va réaliser le tour complet de la Terre, à environ 250 km du sol. Son voyage dure 1h48. Il devient le premier homme à voyager dans l’espace.

Ce n’est que le début, bientôt, on marchera sur la Lune… Mais ça, c’est une autre histoire!