• Pour la ministre de la Défense, cet hommage revêtait une émotion particulière.
TOURNAI

PHOTOS | La mémoire du caporal Bruno Méaux évoquée devant la Colonne du Congrès à Bruxelles

Moment chargé d’émotion pour la ministre de la Défense, ce mercredi, lors de l’évocation des soldats morts en service. Le nom du caporal Bruno Méaux a été cité lors de cette cérémonie. Il était aussi un «infant de Tournai», comme Ludivine Dedonder.

Pour la nouvelle ministre de la Défense, la Tournaisienne Ludivine Dedonder, l’hommage aux soldats morts en service rendu ce mercredi devant la tombe du soldat inconnu à Bruxelles prenait une dimension particulièrement émotionnelle. Car, parmi les 252 noms de ceux et celles qui, depuis 1945, sont tombés lors d’opérations humanitaires ou de paix, figure celui du caporal tournaisien Bruno Méaux.

PHOTOS | La mémoire du caporal Bruno Méaux évoquée devant la Colonne du Congrès à Bruxelles
La date de la Journée des vétérans a été choisie en fonction de celle du drame survenu à Kigali en 1994. Photo: Défense – Malek Azouk

Ce dernier faisait partie des dix para-commandos belges, engagés au sein de la Minar (la mission de l’ONU chargée de ramener la paix dans un Rwanda sous tension), qui ont été assassinés à Kigali le 7 avril 1994. Bruno n’avait alors que 28 ans.

PHOTOS | La mémoire du caporal Bruno Méaux évoquée devant la Colonne du Congrès à Bruxelles
Les noms des dix paras tués ce 7 avril 1994 à Kigali figurent sur la façade du bâtiment où ils ont été pris au piège. Photo: BELGA

C’est en souvenir de ce drame qu’a été retenue, dès 1998, la date de la célébration annuelle de la Journée des vétérans par la Belgique.

La cérémonie se déroulait donc ce mercredi devant la tombe du soldat inconnu au pied de la Colonne du Congrès.

PHOTOS | La mémoire du caporal Bruno Méaux évoquée devant la Colonne du Congrès à Bruxelles
Le bâtiment où ont été assassinés les paras existe toujours. Un mémorial a été dressé devant celui-ci pour que personne n’oublie ces événements. Photo: BELGA

Le roi Philippe y était représenté par le lieutenant-général Vandeveld qui a déposé une couronne sur la tombe.

Depuis 1945, 252 soldats belges sont morts en service, lors d’opérations humanitaires ou de paix; un nombre qui n’a fort heureusement plus évolué depuis 2015.

«C’est avec chaque fois beaucoup d’émotion que je me rends à la tombe du soldat inconnu, je pense à ces hommes qui ont perdu la vie pour leur pays, à leur famille mais aussi à toutes celles et ceux qui aujourd’hui sont déployés dans notre pays ou à l’étranger pour assurer notre sécurité, nous a confié la ministre Dedonder. Nous devons être reconnaissants et, en tant que ministre de La Défense, j’éprouve beaucoup de fierté d’être à leurs côtés.»

Tournai se souvient également

Le souvenir de Bruno Méaux n’est pas seulement évoqué par cette stèle près de la caserne St-Jean mais aussi, surtout, dans la mémoire collective. Car Bruno et ses compagnons ne voulaient qu’instaurer la paix.

PHOTOS | La mémoire du caporal Bruno Méaux évoquée devant la Colonne du Congrès à Bruxelles
Le souvenir de Bruno Méaux reste vivace, ces fleurs en témoignent. Photo: ÉdA

En ce jour anniversaire, et à cause de la pandémie, seuls le bourgmestre Paul-Olivier Delannois et le commandant de place, le colonel Steven Van de Velde, étaient présents; ils se sont recueillis avant de déposer les fleurs du souvenir et de la gratitude au pied du monument. (E.B.)