• Le temps froid va nous tenir compagnie durant quelques jours… mais après?
MÉTÉO

Pourquoi le froid va-t-il revenir?

Ces derniers jours ont été ensoleillés et on a pu se sentir presqu’en été. Mais les jours à venir seront bien différents. L’IRM (l’institut royal météorologique) parle même d’averses à caractère hivernal! Comment un tel changement est-il possible?

Le 30 mars, le mercure a grimpé jusqu’à 22,3 à Uccle! C’était un record puisque jamais encore depuis que l’on relève les températures en Belgique nous n’avions eu un 30 mars aussi chaud.

À présent, les prévisions annoncent un net refroidissement. Comment est-ce possible? Avez-vous déjà entendu parler d’anticyclone et de dépression? Cette fois, c’est un anticyclone, au sud de l’Islande, qui plonge la Belgique dans des courants maritimes polaires, nettement plus froids.

Mais un anticyclone, c’est quoi?

Un anticyclone, c’est un phénomène lié à la pression de l’air. Le saviez-vous? Le poids de l’air sur la Terre exerce une force qui s’exprime en hectopascals. Cette pression varie sans cesse en un même lieu. Elle dépend de l’altitude (plus on monte, plus la pression est faible), mais aussi de la température.

L’air chaud, plus léger, monte. Comme il y a moins d’air au sol, la pression y diminue. On voit apparaître une zone de basse pression, appelée dépression. À l’inverse, l’air froid, plus lourd, descend. Résultat: comme il y a plus d’air au sol, la pression augmente, créant une zone de haute pression ou anticyclone.

Pourquoi cet anticyclone d’Islande nous apporte-t-il… du froid?

«Un anticyclone amène en général du temps sec, explique Corentin Fourneau, de l’IRM. En fonction de sa position, cela va apporter de l’air chaud ou froid. Cette fois, il est positionné entre l’Islande et l’Irlande, donc au nord de la Belgique. Dans un anticyclone, il n’y a pas ou peu de vent. Par contre, ces vents sont de plus en plus présents en s’éloignant du centre d’un anticyclone. Et ils se déplacent dans le sens des aiguilles d’une montre autour de lui. Donc cette fois-ci, ce sont des vents du nord qui vont nous arriver. Ces vents vont aller vers les îles britanniques puis redescendre vers nous.»

On se prépare donc au froid…

«On va se retrouver avec des températures de 4 ou 5°C en milieu de journée mardi et mercredi. C’est quand même presque 20°C de moins en l’espace de 5 jours! Ces écarts-là, il y a deux moments de l’année où ils sont les plus importants: au printemps et à l’automne. Le soleil commence à remonter, à chauffer le sol et on a de gros écarts de masses d’air avec le froid de l’hiver présent sur le nord et le début de l’été qui s’amorce dans le sud. On a donc des contrastes régulièrement mais cette fois-ci, c’est très marqué.»

Cet anticyclone restera-t-il longtemps?

«Du lundi 5 au jeudi 8 avril. Puis il bougera pour se repositionner sur le sud de la France et donc on va retrouver des températures autour de 10°C en journée. On aura alors un temps frais, un peu trop frais encore pour la saison (il faudrait 3 degrés de plus).

Et la deuxième semaine des vacances de Pâques?

«On a une lente remontée des températures. Le dernier week-end des vacances de Pâques, on irait vers 15°C. On va remonter doucement au niveau des températures. La seconde semaine, il devrait faire sec à partir du mardi. Il semble donc que la seconde semaine sera meilleure.»

Pourquoi avons-nous eu cette chaleur il y a quelques jours?

«Parce qu’il y avait un anticyclone basé sur le sud de l’Europe (car il s’étendait du sud de la France aux Balkans) qui nous a fait remonter de l’air chaud d’Afrique. Les masses d’air bougent, c’est de saison.»