Le vaccin CureVac testé sur 1.000 personnes chez Mensura
Outre la Belgique, l’Argentine, le Pérou, l’Espagne, la France et les Pays-Bas participent à la phase de recherche.Crédits: BELGA
CORONAVIRUS

Le vaccin CureVac testé sur 1.000 personnes chez Mensura

L’Université d’Anvers et les services de santé au travail Mensura et Cohezio lancent mardi la phase finale de test du vaccin contre le coronavirus de la société biopharmaceutique allemande CureVac.

Ainsi, 1.000 personnes seront testées chez Mensura. Cette étude, dite de phase 3, examine la sécurité et l’efficacité du vaccin.

Le professeur Pierre Van Damme, de l’Université d’Anvers, a fait appel à Mensura. Il s’agit d’une étude menée mondialement. Outre la Belgique, l’Argentine, le Pérou, l’Espagne, la France et les Pays-Bas participent à la phase de recherche.

En Belgique, un total de 2.000 participants seront testés. Ils se sont manifestés sur base volontaire. «Nous n’avons eu aucune difficulté à trouver des bénévoles. Mensura a, en effet, de nombreux contacts avec des entreprises et des employeurs», explique Dr. Kristel Knopps, médecin du travail chez Mensura.

Nous vaccinerons, suivrons les participants et récolterons toutes les données. Mais il reviendra à CureVac de décider quand le vaccin pourra être mis en circulation. Au mois de mai, il devrait normalement y a voir assez de résultats pour pouvoir demander la commercialisation du vaccin

«Nous vaccinerons, suivrons les participants et récolterons toutes les données. Mais il reviendra à CureVac de décider quand le vaccin pourra être mis en circulation. Au mois de mai, il devrait normalement y a voir assez de résultats pour pouvoir demander la commercialisation du vaccin», précise-t-elle.

Mensura reçoit les volontaires pour les tests dans ses cabinets médicaux à Bruxelles. Au total, cinq visites sont prévues. Les participants devront d’abord effectuer une première visite médicale. Ensuite, ils pourront être vaccinés. Après 29 jours, les participants se verront administrer la deuxième dose du vaccin. Trois autres visites sont prévues dans le courant de l’année.

Les volontaires seront également suivis à distance. «Nous les appellerons régulièrement et ils disposeront aussi d’une application mobile dans laquelle ils pourront signaler d’éventuels effets secondaires», indique Dr. Knops. L’année suivante, ils seront suivis par CureVac. La recherche aura lieu jusqu’en février 2022 chez Mensura.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a débuté à la mi-février un «examen continu» du vaccin allemand contre le Covid-19, premier pas vers une demande d’autorisation formelle de mise sur le marché dans l’Union européenne.

De son côté, le gouvernement belge a déjà commandé 2,9 millions de doses du vaccin.