Une solution pour Mini-Europe? | Lacquemants à gogo | Pas d’extraterrestre, mais un jardin zen: voici les 10 infos qui font du bien
Belgique

Une solution pour Mini-Europe? | Lacquemants à gogo | Pas d’extraterrestre, mais un jardin zen: voici les 10 infos qui font du bien

Crise sanitaire, crise politique, attaque à Paris, l’info peut avoir un petit côté déprimant certains jours. Mais lorsqu’on y regarde de plus près les bonnes nouvelles s’accumulent chaque jour. Et comme la positive attitude c’est bon pour le moral, L’Avenir a décidé de vous offrir chaque semaine une petite dose de «Good news».

 

1Deux géants sortis de leur sommeil à Tarcienne

 

Passionné de géants, le jeune Athois Tristan Sadones a mis la main sur un article de presse attestant d’un couple de géants, à Tarcienne. Il a mené l’enquête et, grâce aux réseaux sociaux, il ne lui a pas fallu longtemps pour faire revenir la mémoire aux Tarciennois qui se souviennent de la Fête des Miyens dans le cadre de laquelle sortaient les géants Marie et D’Joseph.

«Lorsque mon mari et moi avons acheté la maison à mon oncle, voici vingt-six ans, les têtes y étaient déjà entreposées», raconte Astrid Lemielle.

+ A LIRE

 

2Mini-Europe à nouveau imaginé en BW

 

Mini-Europe arrive en fin de bail à Bruxelles. Le parc va-t-il déménager en Brabant wallon? La piste de la butte du Lion est réactivée. Pour survivre, le parc Mini – Europe pourrait quitter la capitale pour le Brabant wallon. C’est, en tout cas, une piste que le député wallon André Antoine (cdH) va suggérer à la ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue (MR).

+ A LIRE

 

3Foire de Liège et foire de Statte: c’est oui!

 

Attendue non sans une certaine impatience tant par les forains que par le public liégeois, la décision quant à la tenue ou non de la traditionnelle «Foire d’octobre» à Liège était attendue ce vendredi.

La Ville de Liège a tranché: si la foire aura bel et bien lieu dans le centre de la Cité ardente, elle devra néanmoins se plier à une série de mesures exceptionnelles.

Même chose du côté de la foire de Statte à Huy. Mais il reste à définir les conditions dans lesquelles elle sera organisée.

+ A LIRE

+ A LIRE

 

4Wavre: ils collectent des fonds pour remplacer les portes d’entrée des maisons de Beyrouth

 

Une nouvelle ASBL lance un appel aux dons. Elle remplace les portes d’entrée des maisons des victimes de l’explosion du 4 août dernier dans la capitale libanaise.

Le 4 août dernier, une explosion d’une ampleur sans précédent, au port de Beyrouth, a semé la misère et la mort dans la capitale libanaise. Depuis, l’aide internationale s’est mobilisée sans toutefois suffire à aider la population libanaise, aux portes de l’hiver.

+ A LIRE

 

5VIDÉO | Sclayn: on a enfin remis l’horloge de l’église à l’heure

 

Après l’entretien de l’horloge, les fabriciens veulent relancer une dynamique autour de l’église.

Onze heures, le marteau frappe la cloche de 11 coups qui résonnent à travers tout le village. Depuis la mi-juillet, les Sclaynois vivaient en léger décalage horaire. Mais le problème est à présent réglé: Joël, électricien pour la société Campa, s’est affairé toute la matinée à régler le retard qu’accusait l’horloge de l’église Saint-Maurice. «Je soupçonne des pigeons de venir se poser sur les aiguilles», explique-t-il. Ce qui bloquerait le système, les aiguilles étant lestées d’un contrepoids.

+ A LIRE

 

6Avec la pluie annoncée, les champignons vont pulluler

 

François Zabus, spécialiste des champignons, pense que la pluie annoncée va faire sortir les petits chapeaux à foison.

Voici une dizaine de jours, quand il avait plu un peu, les champignons ont fleuri dans les prairies pour le plus grand bonheur des amateurs, et puis plus rien. On a eu des températures de plus de 30 degrés, fort peu propices au développement des champis que cela soit dans les prairies et dans les bois.

Nous avons interrogé François Zabus, connu pour ses promenades champignons et très versé dans la connaissance de ces petits délices au chapeau.

+ A LIRE

 

7Ils sauvent les poissons prisonniers dans les flaques d’eau

 

La sécheresse actuelle a de graves conséquences sur la faune. Une équipe de bénévoles s’est constituée du côté de Neufchâteau.

 

Au milieu de la Vierre à Neufchâteau complètement asséchée, quelques poissons tentent de survivre, prisonniers dans les flaques d’eau.

Ce mardi, Miguel Chanly, un habitant de Petivoir s’est porté volontaire pour tenter de sauver un maximum de truites, gardons et autres poissons.

Accompagné de son fils et de membres de sa famille, il n’a pas hésité une seule seconde lorsqu’il a constaté les dégâts de la sécheresse aux abords de la ville chestrolaise.

+ A LIRE

 

8VIDÉO | Il va courir 450 km en 9 jours à travers la Belgique

 

L’ultra-traileur lasnois sera accompagné du plus grand aventurier belge du moment pour un défi sportif (et caritatif) complètement fou.

+ A LIRE

 

93 cm3 de graisse pour guérir le tibia d’un enfant

 

Une greffe osseuse 3D met fin à la souffrance d’un enfant atteint de pseudarthrose congénitale du tibia. Cette première mondiale, réalisée aux cliniques Saint-Luc, ouvre de belles perspectives en matière de reconstruction osseuse.

Voilà deux ans, M., un petit garçon alors âgé de 5 ans, atteint d’une maladie rare (1 personne sur 100 000) appelée pseudarthrose congénitale du tibia, a pu bénéficier d’une thérapie cellulaire innovante mise au point par Novadip Biosciences, une spin-off UCLouvain: la pose d’un greffon osseux, réalisé au départ du tissu graisseux de l’enfant.

+ A LIRE

 

10Couvin: pas d’extraterrestre, mais un jardin zen

 

Depuis quelques jours ça berdèlait ferme sur Facebook dans la région de Couvin. En cause: des traces au sol mystérieuses. De quoi s’agit-il donc? Un «crop circle»? Et bien non la propriétaire du terrain fervente adepte de la zénitude, a décidé de créer un jardin de plantes médicinales dans un labour en forme de mandala.

L’Avenir tiendra d’ailleurs ses lecteurs au courant de l’évolution de ce jardin pas comme les autres. Le but visé par la propriétaire n’est pas d’attirer les curieux pour découvrir d’éventuels extraterrestres mais plutôt d’inviter, une fois le projet à terme, les promeneurs à venir se relaxer lors de leur promenade dans les environs.

+ A LIRE