• Capitale de la Chine, Pékin connaît une résurgence inquiétante du Covid-19.
CORONAVIRUS

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie

Malgré les mesures drastiques prises aux quatre coins du monde, le coronavirus continue de sévir et force de nombreux pays à reconfiner certaines villes ou régions.

Alors que la Belgique s’apprête à entamer une nouvelle phase de déconfinement ce 1er juillet avec la réouverture des cinémas, casinos et piscines, certains pays empruntent le chemin inverse.

Confrontés à une résurgence de contaminations au coronavirus durant ces derniers jours, des nations comme la Chine, l’Allemagne, le Portugal ou les États-Unis n’ont pas eu d’autre choix que de reconfiner certaines grandes villes et régions. D’autres ont dû se résoudre à fermer à nouveau certains secteurs d’activités comme les bars ou les loisirs.

Chine: un demi-million de personnes reconfinées à Pékin

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie
Photo: AFP
L’exemple le plus flagrant est le reconfinement de partiel de Pékin. Berceau de l’épidémie, l’Empire du milieu pensait enfin avoir repris le contrôle sur l’épidémie de Covid-19 après des mois de galère. Mais l’émergence de 300 nouveaux cas dans la capitale chinoise en l’espace d’une quinzaine de jours a alimenté les craintes d’une deuxième vague.

Une situation «grave et complexe» qui nécessite des mesures drastiques. Pour éviter un rebond plus important du virus, ce sont près d’un demi-million de personnes qui ont été reconfinées dans les zones résidentielles jugées à risque de la capitale et dans le canton d’Anxin, à 60 km au sud de Pékin. Des écoles ont également refermé leurs portes.

Par ailleurs, une vaste campagne de dépistage a été lancée avec près de 8 millions de tests prévus pour cette ville de 20 millions d’habitants.

Allemagne: un foyer énorme découvert, deux cantons reconfinés

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie
Photo: Reporters / DPA
Premiers à lancer un processus de déconfinement en Europe après une crise sanitaire globalement bien gérée, les Allemands connaissent un important retour de flamme.

Après la découverte de près de 1.600 cas de coronavirus dans un grand abattoir en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les autorités allemandes ont décidé de reconfiner deux cantons faisant partie de ce Land, soit plus de 600 000 personnes.

Ainsi, durant une semaine, les habitants des cantons de Gütersloh et Warendorf doivent limiter les contacts entre personnes de différents foyers tandis que les bars, musées, salles de sport, piscines et autres cinémas sont fermés.

Portugal: la banlieue nord de Lisbonne reconfinée

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie
Photo: Photo News
Autre pays européen impacté par un rebond du coronavirus: le Portugal. Dès ce mercredi 1er juillet, plusieurs quartiers de la périphérie de Lisbonne vont à nouveau devoir observer un confinement durant deux semaines. Et pour cause, la capitale du Portugal recense entre 300 et 400 nouveaux cas quotidiens depuis plusieurs jours alors qu’il y en avait environ 100 par jour en mai.

Dès lors, les résidents de 19 quartiers de la banlieue nord de la métropole devront rester chez eux, sauf pour faire des achats, aller travailler ou se rendre chez le médecin.

France: couvre-feu durci en Guyane, écoles fermées dans le Gard

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie
Photo: AFP
Depuis plus d’une dizaine de jours, la circulation du virus s’accélère particulièrement en Guyane, territoire français d’outre-mer, mais également voisin du Brésil, où le Covid-19 fait des ravages avec plus de 57.000 morts.

La préfecture de Guyane a donc renforcé ses mesures de lutte contre l’épidémie en fermant bars et restaurants, en reconfinant une vingtaine de quartiers fortement touchés et en durcissant le couvre-feu. Et si la situation continue de se dégrader, les autorités n’excluent pas un «reconfinement total» du territoire.

Si la situation n’est pas au beau fixe en outre-mer, le virus est loin d’être totalement sous contrôle dans l’hexagone. Un foyer infectieux a notamment été découvert à Vigan, une commune du Gard. La commune a décidé de fermer toutes ses écoles et d’interdire les rassemblements de plus de dix personnes, y compris les cérémonies funéraires.

États-Unis: Texas, Floride et Californie referment leurs bars

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie
Photo: AFP
Pays le plus touché par le coronavirus avec plus de 2,5 millions de cas et près de 126.000 morts, les États-Unis n’en ont pas fini avec le coronavirus. Si le président Donald Trump fait tout pour déconfiner et relancer l’économie, parfois au mépris de la santé publique, le virus semble lui dire non.

En effet, après un déconfinement entamé le 19 juin dernier, Los Angeles a dû faire face à une augmentation d’environ 30% des hospitalisations au cours de la semaine écoulée. Ce dimanche, le gouverneur de la Californie a donc décidé de fermer les bars de 7 comtés, dont Los Angeles.

Deux jours plus tôt, les gouverneurs du Texas et de Floride avaient eux aussi été contraints d’ordonner aux bars de fermer à nouveau en raison d’un regain de force de l’épidémie.

Royaume-Uni: un reconfinement envisagé à Leicester

Chine, Allemagne, Portugal: ces pays forcés de reconfiner localement après un rebond de l’épidémie
Photo: Photo News
Devenu le pays le plus touché d’Europe avec plus de 43.000 morts, le Royaume-Uni continue de subir l’épidémie de plein fouet, et plus particulièrement à Leicester.

Entre le début et la mi-juin, 658 nouvelles infections ont été recensées dans cette ville de 342.000 habitants . Une flambée de cas qui inquiète le gouvernement au point d’envisager un confinement «d’ici les prochains jours».

Leicester risque donc de devenir la première du pays à se voir imposer des mesures de restriction à cause d’une recrudescence locale de cas de coronavirus.

Et pourtant, le pays s’apprête à rouvrir pubs, restaurants, coiffeurs, musées et cinémas dès samedi prochain.