Le best of foot local: Hazard de retour aux sources, lob du rond central, viré après le match, un hélico sur le terrain
Eden Hazard et sa famille ont savouré la victoire du Stade Brainois.Crédits: © Twitter - Stade Brainois
FOOTBALL

Le best of foot local: Hazard de retour aux sources, lob du rond central, viré après le match, un hélico sur le terrain

Un but d’anthologie? Un résultat historique? Une anecdote insolite? Chaque lundi, L’Avenir décortique l’actualité du foot régional.

Le tour des régions du foot local promet toujours son lot de surprises. Cette semaine ne déroge pas à la règle avec pas mal d’actions spectaculaires et de situations rocambolesques qui valent le détour.

1.Les frères Hazard en porte-bonheurs du Stade Brainois

Profitant de leur jour de congé entre deux joutes internationales avec les Diables, Eden et Thorgan Hazard ont assisté à la victoire étriquée du Stade Brainois contre PàC/Buzet (2-1) en compagnie de leur famille.

Le capitaine des Diables a même été jusqu’à fêter la victoire du club de D3 Amateurs dans le vestiaire. Avec, en prime, un petit selfie...

2.Lorenzon inscrit un lob depuis le milieu de terrain

Samedi soir, Couvin-Mariembourg a donné une leçon d’envie aux Merles à l’UR Namur (D2 Amateurs). Invaincus depuis 5 matches, les Coalisés ont continué sur leur lancée en s’imposant 0-3 sur la pelouse des «Merles». Et l’image à retenir de cette rencontre, c’est le lob exceptionnel de Lorenzon sur le deuxième but. Parti en contre à la 80e, celui-ci a décoché un subtil lob depuis le milieu de terrain qui a surmonté un Aromatario médusé.

3.Un hélicoptère se pose sur le terrain

Quelques minutes après la spectaculaire victoire d’Ethe sur le terrain de Sart, en P1 luxembourgeoise, (2-6), la pelouse a été réquisitionnée pour faire atterrir un hélicoptère. Un accident survenu à quelques kilomètres de là nécessitait l’intervention de l’appareil, qui a profité de l’éclairage encore allumé du stade pour s’y poser.

4.Il délivre son équipe en hommage au fils de son équipier

Après avoir fait le gros dos contre Stockay en D2 Amateurs, Hamoir s’est imposé sur le plus petit écart à domicile (1-0). L’unique but de la rencontre a été inscrit par Dessart, qui l’a dédié au fils de son équipier, tout juste papa. «On a appris juste avant le match qu’Antoine ne viendrait pas. Il m’a demandé de mettre un but pour son fils. Voilà qui est fait. Je lui dédie.»

5.Insultes et vestiaire saccagé après la défaite

En D2 Amateurs, Solières semblait bien parti pour décrocher les trois points mais Onhaye a renversé le cours du match pour finalement s’imposer. Si les joueurs de Solières se sont déjà montrés nerveux en cours de match avec les exclusions de Dheur et Mao, ils n’ont pas non plus épargné le vestiaire. Après des insultes à l’encontre du corps arbitral, ils ont saccagé le vestiaire où l’on a retrouvé des poubelles cassées et des affiches arrachées. Le rapport risque d’être salé...

6.Remplacé, il quitte le stade

Battue par de solides Rebecquois en D2 Amateurs (0-2), la RUS Givry s’est retrouvée avec un joueur de moins en rentrant au vestiaire. Et pour cause, l’attaquant François Burton n’a pas apprécié son remplacement. Il est directement rentré aux vestiaires, a pris sa douche et quitté le stade avant la fin.

De son côté, le Chaumontois Rémy Haesen n’est pas parti avant la fin de la rencontre... mais il est bien arrivé après le coup d’envoi. Retenu par le travail, il a dû patienter sur le banc avant de pouvoir monter au jeu juste après la pause.

7.Une boulette, un autobut et 14 cartons

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le derby entre Hombourg et Trois-Frontières (P2C liégeoise) a tenu ses promesses. Un coup d’oeil aux chiffres de cette rencontre animée suffit pour s’en rendre compte: cinq buts et 14 cartons, dont trois exclusions. C’est finalement Hombourg qui a émergé grâce à une boulette du gardien de Trois-Frontières et malgré un autobut de Schnackers.

8.Un match interrompu après des coups chez les dames

En P1 dames namuroise, le match entre Beauraing et Auvelais a tourné au vinaigre. Après un duel (trop) musclé, une joueuse d’Auvelais a mal réagi en assénant un coup à une Beaurinoise. Le banc beaurinois est alors monté sur la pelouse pour défendre sa joueuse et l’arbitre a décidé d’arrêter la rencontre. La coach de Beauraing s’est également plainte d’avoir été agressée par une Auvelaisienne.

9.Faute avouée, à moitié pardonnée pour le gardien d’Acren

Alors qu’Acren-Lessines menait, elle a fini par céder à la pression meutoise (1-2), et particulièrement Yoran Chalon, coupable d’une relance au pied loupée sur l’égalisation de Meux. Après le match, le gardien du club de D2 Amateurs n’a pas rechigné à s’exprimer longuement, et avec franchise, sur cette boulette qui a coûté des points à son équipe. «Mon erreur a vraiment mis l’équipe dans le trou moralement. Je m’en veux car ce fait de match réduit à néant tous les efforts de mes coéquipiers. Avec le recul, je me dis que j’aurais dû taper cela en touche de suite...»

10.Il insulte ses équipiers et son président avant de se faire virer

Le partage contre Signeulx (1-1) a fait des dégâts à Halanzy, en P3A luxembourgeoise. Après le match, le défenseur des Miniers Fayssal Kherarba s’en est pris verbalement à ses équipiers et à son président, qui n’a pas hésité à le virer. «Je ne peux pas laisser passer un tel manque de respect», a déclaré Christian Lambert.

11.Pas d’arbitre, éclairage défectueux: la malédiction de Sainte-Marie

Décidément, le club de Sainte-Marie-sur-Semois est poissard. Lors de la rencontre face à Martelange, en P3B luxembourgeoise, rien n’a été dans le sens de l’équipe locale. Forcé de jouer le rôle d’arbitre en l’absence d’un arbitre officiel, l’entraîneur de Sainte-Marie a ensuite été forcé d’arrêter la partie car l’éclairage s’est éteint à deux reprises. «Un score de forfait sanctionnera sûrement cette partie», a expliqué le coach dépité. Le tout, alors que Sainte-Marie menait 4-1...

12.2-15, 18-0: les cartons du week-end

Chez les hommes, le carton du week-end est à mettre à l’actif de Frontières, en P4 namuroise. Frontières en a passé 15 à Florennes , qui a n’était mené que 2-6 avant d’encaisser huit buts... en 15 minutes. Marcelin Delabaere a planté six pions dans l’aventure.

Chez leurs homologues féminines, c’est Bioul qui a fait exploser le marquoir avec un 18-0 bien tassé face à Sauvenière (P2A namuroise) qui a vu Camille Crevin signer un sextuplé.