Une transmission de la dengue par voie sexuelle confirmée en Espagne
On considère que le virus est normalement transmis par piqûre de moustique.Crédits: AFP
MONDE

Une transmission de la dengue par voie sexuelle confirmée en Espagne

Un cas de transmission de la dengue par voie sexuelle entre deux hommes a été confirmé par les autorités sanitaires espagnoles, une première dans le monde où l’on considère que le virus est transmis par piqûre de moustique.

Dans un courriel adressé à l’AFP, le Centre européen de prévention et contrôle des maladies a confirmé que ce cas espagnol était «à sa connaissance, le premier cas de transmission par voie sexuelle du virus de la dengue entre deux hommes».

«Un cas de probable transmission sexuelle entre une femme et un homme avait auparavant fait l’objet d’un article (scientifique) en Corée du Sud», a souligné la médecin épidémiologiste espagnole Susana Jimenez, de la Direction générale de la santé publique de la région de Madrid.

Le cas diagnostiqué à Madrid est «celui d’un homme de 41 ans contaminé lors d’une relation avec son compagnon, qui avait contracté le virus lors d’un voyage à Cuba» où il aurait été piqué par un moustique, a expliqué à l’AFP Mme Jimenez.

Mêmes symptômes

La contamination de cet homme, confirmée fin septembre, a intrigué les scientifiques car il n’avait pas voyagé dans un pays où la dengue est endémique.

L’impossibilité d’une contamination par un moustique en Espagne a également été vérifiée, aucun moustique n’ayant été découvert sur les lieux où il s’est trouvé.

«Son compagnon avait présenté les mêmes symptômes que lui, mais plus légers, environ dix jours plus tôt et avait auparavant voyagé à Cuba et en République dominicaine», a relaté la médecin. Les tests ont alors révélé que tous deux avaient la dengue.

«Une analyse de leur sperme a été effectuée et elle a révélé que non seulement c’était la dengue mais que c’était exactement le même virus que celui qui circule à Cuba», souligne Mme Jimenez. «C’est une découverte, une information d’importance mondiale: découvrir un autre mécanisme de transmission du virus», a-t-elle admis.

Dans les pays où la dengue est endémique et où il existe des moustiques qui la transmettent en piquant, «on ne peut pas dire que le mode de transmission sexuelle n’existe pas, simplement, jusqu’à maintenant, elle n’est pas envisagée parce qu’on a toujours pensé: ‘C’est le moustique’», a-t-elle conclu.

L’Organisation mondiale de la Santé écrit sur son site internet que «la dengue est transmise par la piqûre du moustique Aedes porteur de l’un des quatre virus de la dengue».