La NAP-MR ouvre sa majorité aux socialistes de SolidaRix
Grégory Verté (ici au centre en chemise blanche), tête de liste SolidaRix, a été désigné par l’assemblée générale comme échevin au sein de cette majorité.Crédits: ÉdA
RIXENSART

La NAP-MR ouvre sa majorité aux socialistes de SolidaRix

Ce jeudi soir, les groupes NAP-MR et SolidaRix (anciennement UC-PS) ont annoncé avoir signé un accord de majorité à Rixensart.

Jeudi, en fin de soirée, les groupes NAP-MR et SolidaRix (anciennement UC-PS) ont annoncé avoir conclu un accord de majorité à Rixensart. La bourgmestre, Patricia Lebon, à la tête de la liste Nouvelle Alliance Pluraliste-MR, avait réussi à conserver sa majorité absolue lors du scrutin communal, récoltant ainsi 14 sièges sur les 27 en jeu, soit un de moins qu’en 2012. Dès dimanche, cette dernière avait annoncé vouloir ouvrir sa majorité à une autre liste et que des discussions auraient ainsi lieu.

Ce sont finalement les socialistes qui ont conclu un accord avec les libéraux qui évoquent de «nombreux points de convergence» avec ces derniers, sur les projets et les priorités.

«Après concertations préalables avec l’ensemble des formations politiques et au vu des choix citoyens en termes de voix de préférence lors des élections communales du 14 octobre, la liste NAP-MR (14 sièges) de l’actuelle bourgmestre Patricia Lebon ouvre sa majorité absolue à Solidarix (3 sièges). Patricia Lebon, premier score avec 2.158 voix, et Grégory Verté, 3e score avec 903 voix, s’engagent avec leur groupe dans un partenariat complémentaire sur le plan des personnalités, des compétences, des intérêts et riche d’expériences dans la gestion communale», indique un communiqué cosigné par les deux têtes de liste.

L’assemblée générale de Solidarix a ainsi désigné Grégory Verté, tête de liste SolidaRix, comme échevin au sein de cette majorité.

Pour rappel, la NAP-MR disposait déjà d’une majorité absolue en 2012 mais le décès du bourgmestre Jean Vanderbecken en cours de législature aurait pu redistribuer les cartes à Rixensart.

Lors de ce dernier scrutin, le groupe Écolo qui possédait déjà 5 sièges au conseil, en a lui, gagné un supplémentaire. La liste Proximité a réussi à maintenir ses trois sièges en obtenant 12,78% des suffrages, soit 0,78% de plus qu'en 2012. Petite dernière dans le paysage politique de la commune, la liste DéFI entrera au conseil communal grâce au 7,39% des suffrages et obtient ainsi un siège. 

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS