Déflagration assourdissante chez Clarebout
Il y a peu de temps, c’était la station d’épuration qui débordait. Cette fois, le problème provient d’une des chaudières.Crédits: ÉdA
WARNETON

Déflagration assourdissante chez Clarebout

Mercredi, vers 22 h 40, une déflagration assourdissante a été entendue sur une bonne partie de l’entité. Il s’est avéré bien vite qu’elle provenait de l’entreprise Clarebout à Warneton, côté chaussée de Lille, là où se trouvent les bâtiments qui hébergent les zones de cuisson des frites surgelées.

«Certains riverains ont contacté les services de secours pour des odeurs d’huile brûlée dans la chaussée de Lille. Les services de police ainsi que les pompiers se sont rendus sur place et ont pris contact avec les responsables de l’entreprise», communique Marie Vandenbroucke, directrice administrative de la zone de police de Comines-Warneton.

«Il ressort de la visite de sécurité qu’une chaudière à huile thermique sur laquelle un sous-traitant était intervenu dans l’après-midi pour une fuite a provoqué une poche de gaz. Associé à un apport d’oxygène, ce gaz a mené à cette déflagration dont le bruit a probablement été amplifié par la grande cheminée en inox de l’entreprise», poursuit le communiqué de la police locale, qui se base sur les informations recueillies auprès des techniciens de l’entreprise de frites surgelées.

L’incident n’a fait aucun blessé et la chaudière concernée a été isolée et mise hors production. L’entreprise assure que toutes les mesures de sécurité ont été prises pour que les réparations utiles puissent être faites par le fournisseur avant sa remise en service.

LES PLUS RECENTS