Élections: quelles listes sont les plus prometteuses pour la mobilité douce à Mons?
Rouler à vélo à Mons est parfois calamiteux. Le Gracq a analysé les engagements en mobilité douce des candidats aux élections.Crédits: Cyclistes Gonflés à Bloc
MONS

Élections: quelles listes sont les plus prometteuses pour la mobilité douce à Mons?

Le Gracq a publié son évaluation des listes candidates à Mons suivant l’importance qu’elle donne à la mobilité cyclable dans leur programme.

En septembre 2017, la locale montoise du Gracq publiait son mémorandum en vue des élections communales. Un épais document contenant de nombreuses mesures qui, selon le mouvement des cyclistes quotidiens, devraient être prises pour favoriser l’essor de la pratique du vélo et améliorer la mobilité globale.

Ce dossier comprenait des mesures pouvant être mises en place tant sur à court terme qu’à moyen et long terme. Lors de sa publication, le Gracq appelait les futurs candidats à s’en inspirer pour élaborer leur programme.

A la veille des élections, le Gracq a consulté les programmes de tous les partis en lice pour le 14 octobre, soit neuf programmes. Et sur le mode de Test Achat, il a évalué ces programmes suivant que ses revendications y ont été ou non traduites.

Qu’en a-t-il retiré? «Aujourd’hui quasiment toutes les listes parlent du vélo dans leur thématique mobilité, certaines succinctement, d’autres avec ambition» se réjouit le Gracq montois qui rappelle qu’au cours de la mandature écoulée personne, à l’exception d’un parti, ne s’en souciait vraiment.

Écolo et Mons en Mieux au top

Sans surprise, c’est le parti Écolo qui s’en tire avec les honneurs. Les sept priorités du Gracq sont reprises dans son programme.

Deuxième parti le plus ami des vélos, du moins sur le papier: Mons en Mieux! La liste emmenée par Georges-Louis Bouchez a intégré six des sept priorités du Gracq montois dans son programme. Seule la mise en place d’un service de vélo en libre-service ne trouve pas grâce aux yeux de Mons en Mieux, qui s’interroge sur le coût et l’efficacité d’un tel service.

Chez les autres partis, l’engagement est plus timide. DéFI et PS s’engagent sur trois priorités et le PTB deux. Agora, qui a pourtant fait du développement durable une de ses thématiques premières, ne s’engage que sur une priorité dans son programme. Aucune priorité du Gracq n’apparaît par contre dans les programmes du PP ou de la Droite, ni de Citoyens.

Élections: quelles listes sont les plus prometteuses pour la mobilité douce à Mons?
Quels partis prennent le plus en compte la mobilité douce dans leur programme selon le Gracq? Photo: Gracq

Prometteur donc, mais le Gracq n’est pas naïf. «En matière de politique, il est régulièrement constaté que les promesses faites lors des élections ne sont pas suivies d’effets. Nous rappellerons ces engagements tout au long des 6 années à venir et ce dès la constitution de majorité et d’éventuelles coalitions.»

Le Gracq attend de la Déclaration de Politique Générale qu’elle contienne «des intentions ambitieuses en matière de politique cyclable qui devront correspondre à ce qui est évoqué dans les programmes.» Le message à la future majorité est clair: les cyclistes ne vous lâcheront pas la grappe…

Pour ceux qui veulent aller plus loin et découvrir les promesses des différentes listes, le Gracq a isolé les points dédiés au vélo dans chaque programme rendu visible au grand public, à découvrir via ce lien.

LES PLUS RECENTS